Interview de Gervais Martel : "Recruter ? Pas une possibilité, une certitude."

10 août 2014 - 18:29

Le président du RC Lens a confié ses impressions après la défaite 1-0 à Nantes ce samedi soir, synonyme de retour en L1 pour le Racing. Et il se montre confiant pour l’arrivée de renforts.

 

Lensois.com : Gervais Martel, que pensez-vous de la défaite 1-0 du RC Lens à Nantes ?
On a été fidèle à ce que l’on attendait de notre équipe avec beaucoup de jeunes qui découvraient la L1. Ils ont répondu présent par leur état d’esprit, dans les duels. Il y a par contre des points de détail qui ne nous ont pas permis de marquer et d’autres détails qui ont permis à Nantes de gagner le match. Mais je crois qu’il faut être confiant et que ce groupe-là a déjà dirigé le match et est passé à autre chose. On sait que la route est semée d’embûches et que cela fait plusieurs mois que ça dure mais si nous conservons ces valeurs, il y a tout lieu d’être confiant.

On a senti vos joueurs solidaires après les évènements des dernières semaines…
Ce sont des gars qui font leur métier. L’an dernier, nous avons aussi connu une période difficile avec un passage à vide notamment sur la fin du championnat. Mais je n’avais pas d’inquiétude au moment d’aller jouer le dernier match à Bastia pour remonter en Ligue 1. J’ai retrouvé à Nantes le même état d’esprit. Après, c’est difficile pour certains. Il faut tout de même noter qu’il y a des gamins qui comptent relativement peu de matches en Ligue 2 et que l’on retrouve aujourd’hui en L1. C’est le métier et ils vont essayer d’apprendre avec une progression qu’ils auront dans les jours et les semaines qui viennent.

Est-ce que ce groupe va changer ou pouvoir changer d’ici la fin du mercato ?
Recruter ? Ce n’est pas une possibilité, c’est une certitude. Mais il faut faire abstraction de cela. Les affaires vont se régler dans les jours qui viennent. Vous savez, on avait déjà reçus des joueurs qui sont repartis. Si 4 ou 5 éléments arrivent au RC Lens, il faut attendre qu’il se mette dans l’état d’esprit de l’équipe déjà en place. Ce qui m’intéresse de voir est que face à Nantes, sur les 18 joueurs venus, nous avions tout de même un esprit d’équipe. Pour des questions de réglementation, nous aurons certainement les mêmes gars la semaine prochaine contre Guingamp. Mais je ne m’attache pas à cela. Même si des individualités vont venir s’ajouter, il faut conserver cet état d’esprit et le groupe qui nous a permis de monter en Ligue 1.

Commentaires